Logo LES PAVÉS BORDELAIS

par | 6 Mai 2024 à 09:05

Code 23 : Jazz et luxe dans un couvent bordelais

Temps de lecture : 2 minutes Au Code 23, le passé et le présent fusionnent dans une danse luxueuse, sous les notes envoûtantes du jazz. C'est un lieu où chaque coin respire l'histoire, transformée en un sanctuaire moderne de la nuit. Avec un verre de champagne en main et le son du saxophone qui flotte dans l'air, vous découvrirez que Bordeaux a bien plus à offrir que son vin légendaire.
Temps de lecture : 2 minutes
Temps de lecture : 2 minutes

Un coup de vieux dans le luxe 

Imaginez un peu. Un ancien couvent du XVIIe siècle à Bordeaux transformé en antre du luxe et du jazz, baptisé Code 23. C’est l’histoire d’un lieu où le passé côtoie le présent avec une aisance insolente. On entre là, et on est transporté dans une époque révolue, mais avec un verre de champagne à la main et du caviar qui fond sur la langue. Pas exactement ce à quoi on s’attend en poussant les portes d’un édifice qui sentait autrefois l’encens et la prière, n’est-ce pas ?

La démesure a un nouveau nom : glamour et béton

Ce n’est pas juste une rénovation, c’est une réincarnation. Code 23, c’est ce qui arrive quand le jazz rencontre le bling-bling dans une chorégraphie aussi harmonieuse que controversée. Le lieu propose une immersion totale dans le luxe avec des soirées jazz live où le meilleur du monde musical vient caresser les oreilles des épicuriens. Vous imaginez Louis Armstrong et Jay Gatsby organisant une fête ensemble ? Voilà, vous y êtes.

Un menu à faire pâlir Gatsby

Le menu ? Un festin de roi sans les calories de la culpabilité. Caviar à gogo, saumon fumé qui a vu plus de pays que vous, et des cocktails dont chaque gorgée est une explosion de luxe. Tout ça servi dans des salles qui semblent tout droit sorties d’une scène de film où le héros, c’est vous. Si vos papilles pouvaient parler, elles diraient probablement : « Encore ! »

Le jazz n’est pas juste une musique, c’est un vecteur social. Il transcende les âges et les classes. À Code 23, il devient le langage universel qui rassemble autour de la même note des gens que tout oppose. Le jazz et le champagne, c’est un peu comme le beurre de cacahuète et la gelée, étrangement parfait ensemble. Et quand la musique prend, même le plus snob des visiteurs ne peut s’empêcher de taper du pied.

Mais qui a besoin d’un couvent, de toute façon ?

Convertir un couvent en lounge de luxe, il fallait oser. C’est presque une déclaration, un acte rebelle qui dit : « Regardez ce que nous pouvons faire avec votre histoire ». C’est un mélange de respect et de rébellion, de tradition et de modernité. Code 23 n’est pas qu’un lieu, c’est une expérience. Un endroit où le sacré rencontre le profane, et bizarrement, ça fonctionne.

Quand vous sortez de Code 23, avec un léger buzz du champagne et des mélodies de jazz qui résonnent encore dans vos oreilles, vous réalisez quelque chose d’important. Bordeaux n’est pas seulement une ville de vin et de patrimoine. C’est aussi un lieu de renaissance, où même un vieux couvent peut devenir le cœur battant de la nuit, pulse au rythme du jazz et des éclats de rire. Vive le renouveau, vive la musique, et que la fête continue.

gcope

gcope