Logo LES PAVÉS BORDELAIS

par | 2 Mai 2024 à 13:05

La Banque des Territoires Injecte Nouveau Souffle en Nouvelle-Aquitaine

Temps de lecture : 2 minutes La Banque des Territoires prend les devants en Nouvelle-Aquitaine avec des prêts en hausse et des initiatives innovantes pour redynamiser les villes moyennes. Découvrez comment cette stratégie contra-cyclique soutient le logement, la santé et le commerce local.
Temps de lecture : 2 minutes
Temps de lecture : 2 minutes

Quand l’État Joue les Sauveurs Économiques

Dans une période où les taux de crédit jouent les montagnes russes, et que les prêteurs privés serrent les cordons de leur bourse, la Banque des Territoires s’impose en chevalier blanc de l’économie locale. Avec une augmentation de 5 % de son volume de prêts en 2023, atteignant les 967 millions d’euros, la structure d’État ne se contente pas de suivre la cadence ; elle la dicte.

La Nouvelle-Aquitaine, terre de contrastes économiques et sociaux, se retrouve ainsi au cœur d’une initiative ambitieuse visant à redynamiser ses villes moyennes et à répondre à des besoins cruciaux en logement et en santé.

Des Foncières Multifonctions pour Redynamiser les Bourgs

C’est dans l’optique de contrer la dévitalisation que la Banque des Territoires a lancé des foncières dédiées. Leur mission ? Réinstaller des commerces en cœur de bourg et exploiter les étages vacants pour créer des logements ou des espaces professionnels adaptés. Un vieux bâtiment à Aubusson avec un rez-de-chaussée peu attrayant pour les commerçants pourrait devenir, grâce à cette initiative, un lieu vibrant de vie communautaire et d’activité économique.

Annabelle Viollet, fraîchement nommée directrice régionale après un passage réussi en Occitanie, est déterminée à utiliser ces foncières comme levier pour plus que de simples rénovations commerciales. Le logement social, la santé, et même l’agriculture pourraient bénéficier de cette stratégie holistique.

Une Stratégie de Prêts Contra-Cyclique

Dans un contexte où les bailleurs sociaux peinent à maintenir leurs engagements, faute de conditions favorables, la Banque des Territoires intervient en providence. En offrant des taux préférentiels et en s’engageant dans des émissions de titres participatifs, elle permet à des acteurs comme Gironde Habitat et Aquitanis de continuer à investir dans l’avenir sans subir le poids des restrictions financières actuelles.

Le cas de la Gironde est particulièrement emblématique : malgré une crise immobilière mordante, le soutien de la Banque a permis de stabiliser le secteur et d’anticiper une possible détente des conditions de marché.

Des Problématiques Complexes Requérant des Solutions Innovantes

Le défi majeur reste la capacité à concevoir des projets d’envergure qui mixent habilement les usages sans compromettre leur viabilité économique. La Banque des Territoires ne se contente pas de financer ; elle participe activement à la conceptualisation de solutions créatives pour des opérations aussi critiques que l’aménagement du plateau de Millevaches ou la revitalisation de La Jallère à Bordeaux.

Un Avenir Construit sur des Bases Solides

Avec une volonté ferme de voir au-delà de la crise immobilière, la Banque des Territoires pose les jalons d’un développement régional durable. En soutenant des projets comme l’UCPA Sport Station à Brazza ou en collaborant avec des EPF locaux pour des interventions foncières, l’institution prouve que son rôle va bien au-delà du simple prêteur.

En somme, l’action de la Banque des Territoires en Nouvelle-Aquitaine n’est pas seulement un coup de pouce financier ; c’est une vision à long terme pour un territoire qui innove pour rester vivant. Et dans ce tableau, chaque euro investi est un pas vers un futur où les villes moyennes ne sont plus des spectatrices de leur destin économique, mais des actrices clés de leur renaissance.

gcope

gcope