Logo LES PAVÉS BORDELAIS

par | 2 Avr 2024 à 10:04

Le Pont de Pierre de Bordeaux : Un Lifting Historique à 50 Millions d’Euros

Avec un budget de 50 millions d'euros, le Pont de Pierre à Bordeaux, premier pont à enjamber la Garonne, s'apprête à subir d'importants travaux de rénovation. Ce projet historique vise à conforter la structure du pont, garantir la sécurité et préserver ce joyau patrimonial pour les générations futures.
Temps de lecture : 2 minutes

Ah, Bordeaux, ta Garonne, tes vins… et maintenant, ton Pont de Pierre en pleine cure de jouvence ! C’est une opération de chirurgie esthétique d’un nouveau genre, avec un budget qui ferait pâlir Hollywood : 50 millions d’euros pour redonner à cet ouvrage bicentenaire toute sa splendeur et sa solidité. L’histoire ne dit pas si le pont se sentait un peu flancher sous le poids des années, mais une chose est sûre, les travaux prévus de 2025 à 2029 promettent de lui offrir un sacré lifting.

 

Un Patient Âgé mais Pas Fatigué

Le Pont de Pierre, c’est un peu le Sean Connery des ponts bordelais : élégant, indémodable et franchissant la Garonne depuis 1822 sans jamais faiblir. Pourtant, sous ce calme apparent, le pont cachait bien son jeu, s’enfonçant doucement mais sûrement sous son propre poids. Un phénomène moins glamour que les effets spéciaux d’un film de James Bond, mais tout aussi préoccupant pour la métropole bordelaise.

 

Des Travaux d’Envergure pour un Monument Historique

L’opération « Rajeunissement » consiste à jouer des coudes… ou plutôt des micropieux, pour conforter une dizaine de piles, refaire l’étanchéité, les maçonneries et mettre des enrochements au pied des piles. Une sorte de soin complet pour que notre pont puisse affronter sereinement son troisième siècle d’existence. Et comme dans tout bon film d’action, il y a un hic : la ligne A du tramway devra faire une pause estivale, transformant Bordeaux en plateau de tournage où les habitants devront improviser de nouveaux itinéraires.

 

Un Triple Enjeu : Sécurité, Transport et Patrimoine

Christine Bost, la nouvelle présidente de la métropole, nous parle d’un triple enjeu : sécuriser le pont (et éviter qu’il ne se prenne pour le Titanic), garantir la fiabilité du réseau de transport (car même James Bond ne peut pas toujours compter sur sa DB5) et préserver ce joyau patrimonial. En effet, le Pont de Pierre, c’est un peu la Garonne version catwalk : un défilé incessant de voitures, vélos, piétons et tramways qui mérite bien un peu d’attention.

 

Une Opération Napoléonienne

Construit sous l’impulsion de Napoléon Ier, le pont a su résister à bien des tempêtes, sans jamais perdre de sa superbe. Mais comme toute star, un petit rafraîchissement ne fait jamais de mal. L’objectif ? Que le Pont de Pierre continue de jouer son rôle de lien entre les deux rives de la Garonne, sans faillir et en toute sécurité.

Alors que Bordeaux s’apprête à vivre au rythme des travaux, une chose est sûre : le Pont de Pierre, tel un Phoenix, s’apprête à renaître de ses cendres. Un scénario digne des meilleures productions, où le héros, après moult péripéties, revient plus fort et plus beau que jamais.

Pierre François

Pierre François

Pierre François

Pierre François

Auteur / Economiste / Sociologue

👔 Sociologue et Chercheur
📍 Basé à Paris | Spécialiste en sociologie économique et sociologie de l’art
🎓 Formé à l’École Normale Supérieure et à l’Institut d’Études Politiques de Paris
🤝 Dirige des projets de recherche centrés sur le capitalisme et l’assurance
🌍 Intéressé par les liens entre économie, culture et société
💼 A publié sur des thèmes variés liés à l’économie et à l’art
📸 #Sociologie #Économie #Culture