Logo LES PAVÉS BORDELAIS

par | 3 Juil 2024 à 08:07

Panajou : Quand l’Histoire de Bordeaux Clic sur « Renouveau »

Panajou n'est pas juste un magasin, c'est une institution à Bordeaux qui célèbre la photographie depuis 1865. Avec son déménagement récent sur les Allées de Tourny, cette boutique emblématique continue de captiver amateurs et professionnels, mêlant héritage historique et technologies de pointe sous un même toit éclatant de lumière et de style.
Temps de lecture : 2 minutes

Ah, Bordeaux, tes allées de Tourny et… ton Panajou ! Plus qu’une boutique, un monument ! Voilà que notre cher Panajou se refait une beauté en passant du numéro 50 au 32, juste de l’autre côté du trottoir. Mais croyez-moi, ce n’est pas seulement une question de mètres parcourus ; c’est un saut quantique en termes de style, de lumière, et d’aura historique.

Le petit pas pour l’homme, un grand pas pour Panajou

Changeant d’adresse mais pas de philosophie, Panajou s’offre un lifting sans perdre son âme. Imaginez, un rez-de-chaussée plus accueillant que jamais, des étages intimistes remplis jusqu’aux bords de boîtiers et d’objectifs qui brillent sous les projecteurs comme des stars sur le tapis rouge de Cannes. De Nikon à Leica, en passant par Sony et Olympus, c’est comme un défilé de haute couture pour tout photographe qui se respecte.

Un héritage plus net que jamais

Depuis 1865, cette enseigne est une véritable capsule temporelle de la photographie. Fondé par l’iconique Henry Panajou, le magasin est une sorte de Louvre local pour les amateurs d’images. C’est ici que la photographie a commencé à remplacer la peinture et le dessin pour capturer la réalité, une véritable révolution menée par les frères Panajou, Rémi et Fernand, qui ont transformé l’art de Niepce en un phénomène de masse à Bordeaux.

Plus qu’une boutique, une expérience

Et puis, il y a cette soirée d’ouverture… Un jeudi pas comme les autres où Bordeaux est venu, verre en main, admirer les vitrines scintillantes de cette caverne d’Ali Baba modernisée. Entre discussions techniques et admiration béate, les invités ont déambulé d’un étage à l’autre, échangeant anecdotes et conseils, les yeux brillants devant des drones et des appareils photo vintage. Un vrai festival pour les passionnés de l’image !

Entre tradition et innovation

Chez Panajou, on respecte le passé tout en embrassant l’avenir. Cet endroit n’est pas seulement un magasin, c’est un forum où amateurs et professionnels se rencontrent pour partager leur passion pour la photographie. Rémi Panajou avec son focus sur le développement technique et Fernand, avec son penchant pour le populaire, auraient été fiers de voir leur héritage perdurer, s’adapter et continuer à inspirer.

Le vrai scoop ici ? C’est que Panajou n’est pas juste une boutique qui vend des appareils photo. C’est un endroit qui vend des rêves, des souvenirs, et un peu de cette magie bordelaise. Si vous êtes de passage, ou même un local qui n’a jamais franchi la porte, faites-le. Panajou n’est pas seulement une étape dans votre parcours photographique, c’est une destination.

Alors, que vous soyez un nerd de la photo, un amateur d’histoire, ou juste un curieux, Panajou au numéro 32 n’attend que vous. Laissez-vous tenter par l’histoire, laissez-vous capturer par la beauté, et qui sait, peut-être que vous capturerez en retour quelque chose d’unique. Panajou est bien plus qu’un magasin : c’est un morceau de l’âme de Bordeaux, et il bat plus fort que jamais.

Pierre François

Pierre François

Pierre François

Pierre François

Auteur / Economiste / Sociologue

👔 Sociologue et Chercheur
📍 Basé à Paris | Spécialiste en sociologie économique et sociologie de l’art
🎓 Formé à l’École Normale Supérieure et à l’Institut d’Études Politiques de Paris
🤝 Dirige des projets de recherche centrés sur le capitalisme et l’assurance
🌍 Intéressé par les liens entre économie, culture et société
💼 A publié sur des thèmes variés liés à l’économie et à l’art
📸 #Sociologie #Économie #Culture