Logo LES PAVÉS BORDELAIS

par | 29 Mar 2024 à 11:03

La science proclame Bordeaux reine de beauté des villes françaises

Bordeaux, élue plus belle ville par la science ? Un verdict qui semble avoir été rendu verre en main.
Temps de lecture : 2 minutes

La science a parlé, mais avait-elle Bu ?

Alors voilà, la science, dans sa grande sagesse et probablement après quelques verres de trop, a décrété Bordeaux comme la plus belle ville de France. Oui, vous avez bien lu. Bordeaux, la ville où le vin coule à flots, où la pierre semble avoir été taillée par des anges éméchés, et où chaque rue raconte une histoire d’ivresse esthétique.

Bordeaux, c’est cette cité qui semble tout droit sortie d’un tableau de maître, où chaque bâtiment, chaque place, semble avoir été conçu pour élever l’âme… ou tout du moins, pour la faire divaguer dans les vapeurs d’un bon millésime. Mais qu’est-ce qui fait de Bordeaux cette prétendue reine des villes françaises ? Est-ce son architecture, son histoire, son fleuve, ou simplement le fait que la science a enfin reconnu l’importance de l’apport calorique du vin dans le jugement esthétique ?

L’éloge du terroir

Marcher dans Bordeaux, c’est un peu comme naviguer dans un verre de Saint-Émilion grand cru. Chaque quartier a sa saveur, chaque rue son bouquet. Mais cette distinction, est-elle vraiment méritée ? Après tout, n’est-ce pas réduire la beauté à une simple question de goût, un peu comme choisir entre un Bordeaux et un Bourgogne, entre une façade en pierre blonde et un coucher de soleil sur la Garonne ?

Critiques acidulées sur un fond de tanins

Bien sûr, tout n’est pas parfait. Certains diront que Bordeaux, avec sa beauté, se paye le luxe d’être inaccessible, un peu comme ces grands crus que l’on regarde avec envie derrière la vitre d’une cave à vin. Les prix s’envolent, les touristes affluent, et les Bordelais eux-mêmes semblent parfois perdus dans cette image d’Épinal un peu trop parfaite pour être honnête.

Alors oui, Bordeaux est belle, Bordeaux charme, Bordeaux enivre. Mais derrière cette façade, il y a aussi une ville vivante, dynamique, pleine de contradictions et de défis. Une ville où la jeunesse cherche sa place entre tradition et modernité, où la culture du vin se mêle à celle du street art, et où chaque pierre raconte une histoire, pas toujours dorée.

Pourquoi se contenter d’un verre à moitié plein? 

Alors, Bordeaux, plus belle ville de France ? Peut-être. Mais n’oublions pas que la beauté est subjective, qu’elle se goûte et se savoure à travers les expériences de chacun. Bordeaux nous invite à dépasser les clichés, à explorer ses ruelles comme on déguste un vin complexe, en cherchant les notes subtiles, les arômes cachés. Et peut-être qu’alors, au-delà de la beauté évidente, nous découvrirons ce qui rend une ville réellement magnifique: son âme.

Alors, chers lecteurs, avant de trancher sur la beauté suprême de Bordeaux, n’oubliez pas de vous y perdre un peu. Qui sait, peut-être que, comme pour un grand cru, c’est en prenant le temps de l’explorer que vous en apprécierez toute la richesse. Et si, au final, la science avait raison ? Mais à une condition: que l’on accepte que la beauté, comme le bon vin, se révèle dans la diversité de ses saveurs.

Pierre François
Pierre François
Pierre François

Pierre François

Auteur / Economiste / Sociologue

👔 Sociologue et Chercheur
📍 Basé à Paris | Spécialiste en sociologie économique et sociologie de l’art
🎓 Formé à l’École Normale Supérieure et à l’Institut d’Études Politiques de Paris
🤝 Dirige des projets de recherche centrés sur le capitalisme et l’assurance
🌍 Intéressé par les liens entre économie, culture et société
💼 A publié sur des thèmes variés liés à l’économie et à l’art
📸 #Sociologie #Économie #Culture