Logo LES PAVÉS BORDELAIS

par | 10 Juin 2024 à 09:06

Vino, Vidi, Vici: La révolution du Bordeaux à la sauce Guillemet

Plongez dans le monde raffiné des grands crus à Bordeaux fête le vin! Lucien Guillemet, de Château Boyd-Cantenac et Château Pouget, vous invite à une soirée de dégustation millésimée. Vivez une expérience unique où chaque verre raconte une histoire de terroir et de tradition.
Temps de lecture : 2 minutes

Ah, Bordeaux! Ce bastion du bon goût, où même les néophytes en vin se transforment soudain en critiques émérites, agitant des verres remplit d’ambroisie écarlate, discutant tanins comme d’autres dissertent de l’actualité politique. Mais le 27 juin, lors de Bordeaux fête le vin, préparez-vous à une expérience qui dépasse la simple dégustation: Lucien Guillemet, le maestro du Château Boyd-Cantenac et Château Pouget, va vous donner une leçon de terroir.

« L’art de la vigne, selon Guillemet »

Imaginez un peu le tableau: le Palais de la Bourse, plus souvent habitué aux échanges de chiffres qu’aux épanchements œnologiques, se transforme pour une soirée en temple du vin. Guillemet, en véritable messie des grands crus classés de 1855, promet de dévoiler les secrets de ses nectars les plus nobles. On parle ici d’une rencontre entre l’histoire, l’art et la science – le tout servi dans un verre à pied!

« Un voyage gustatif: de 2011 à 2017 »

Les chiffres sont éloquents. Le Boyd-Cantenac 2011, ce n’est pas juste un vin, c’est une capsule temporelle qui nous transporte à une époque où Instagram n’était encore qu’un bébé gazouillant. Le Pouget 2016, quant à lui, démontre ce que 2016 avait de meilleur à offrir: une complexité qui s’apprivoise, une élégance qui se mérite. Et ne parlons pas du « second vin » 2017, qui pourrait bien voler la vedette aux aînés avec sa jeunesse audacieuse et sa vivacité.

« Plus qu’une dégustation, un manifeste »

Ce n’est pas seulement une dégustation; c’est une déclaration, un manifeste lancé à la face du monde viticole. Guillemet n’est pas de ces vignerons qui gardent le nez dans leurs vignes sans regarder le monde changer. Non, il adapte, il innove, il transforme le fruit de la terre en or liquide, tout en respectant un héritage presque sacré. C’est peut-être ce mélange de respect et d’audace qui fait des soirées comme celle du 27 juin des événements marquants.

« Pourquoi ce rendez-vous est incontournable? »

Pourquoi se précipiter à ce rendez-vous des amateurs de vin? Parce que, entre nous, rien ne dit « je suis un connaisseur » comme pouvoir disserter sur les subtilités du Médoc et du Sauternes devant un parterre de pseudo-experts. Et puis, avouons-le, c’est aussi l’occasion rêvée de voir et d’être vu, de tremper ses lèvres dans un verre tout en plongeant son regard dans celui, peut-être, d’une autre âme éprise de cépages nobles.

Alors, le 27 juin, oubliez votre bière artisanale habituelle et venez vivre une soirée où chaque gorgée raconte une histoire, chaque arôme vous transporte à travers le temps et l’espace. Guillemet vous attend, le verre à la main, prêt à convertir les sceptiques et à enchanter les fidèles. Et qui sait? Peut-être repartirez-vous de là avec un peu plus que du vin dans les veines – une passion renouvelée pour les belles choses, les grands crus, et les petits moments de pur bonheur.

Et pour finir, rappelez-vous que dans la vie comme dans le vin, l’important n’est pas la destination, mais le voyage. Et quel meilleur guide pour ce voyage que Lucien Guillemet et ses divins breuvages? À vos verres, prêts, savourez!

gcope

gcope